LUNDI 26 SEPTEMBRE 2022

Le bénéfice de Heineken au premier trimestre grimpe, soutient la vue de la marge pour l'exercice fiscal 2022 ; Stock Up

Mercredi 20 avril 2022 à 15h01

Les actions de Heineken NV ont gagné plus de 4% à Amsterdam après que le brasseur néerlandais a annoncé mercredi un bénéfice supérieur au premier trimestre

Le bénéfice de Heineken au premier trimestre grimpe, soutient la vue de la marge pour l'exercice fiscal 2022 ; Stock Up

Crédit Image : Heineken

Les actions de Heineken NV gagnaient plus de 4% à Amsterdam après que le brasseur néerlandais ait annoncé mercredi un bénéfice supérieur au premier trimestre avec un volume accru dans toutes les régions, principalement en Europe.

Dans la perspective de l'exercice 2022, la société a maintenu ses perspectives d'amélioration séquentielle stable à modérée de la marge bénéficiaire opérationnelle (beia).

La société a déclaré qu'elle prendrait des mesures supplémentaires, y compris la fixation des prix, car la guerre en Ukraine a apporté une incertitude supplémentaire aux perspectives économiques mondiales et aux marchés des matières premières.

Les pressions inflationnistes croissantes devraient avoir une incidence sur le revenu disponible des ménages et un risque conséquent pour la consommation de bière plus tard dans l'année. La société a noté que de nouvelles pressions sur les coûts émergent en raison de la hausse des coûts des intrants, des défis de la chaîne d'approvisionnement et de sa décision de quitter la Russie, bien que les couvertures prises en 2021 présentent des avantages.

Dolf van den Brink, président du directoire et PDG, a déclaré : « Nous avons connu un début d'année solide, conforme à nos attentes, en particulier grâce à un solide mix de canaux grâce à la reprise partielle des échanges en Europe et à des prix plus fermes dans toutes les régions... Pour l'avenir, nous voyons plus macroéconomique l'incertitude et nous prévoyons d'importants vents contraires inflationnistes supplémentaires qui exerceront une pression supplémentaire sur notre base de coûts. »

Au premier trimestre, le bénéfice net s'est élevé à 417 millions d'euros, soit plus que les 168 millions d'euros de l'an dernier.

Le chiffre d'affaires du premier trimestre était de 7 milliards d'euros, en hausse de 35,9 % par rapport à 5,15 milliards d'euros il y a un an. Le chiffre d'affaires net s'est élevé à 5,75 milliards d'euros, soit une croissance organique de 24,9 pour cent. La croissance totale du volume consolidé a été de 5,7 pour cent et le revenu net (beia) par hectolitre a augmenté de 18,3 pour cent.

Le volume de bière a augmenté de 5,2 pour cent sur le plan biologique pour atteindre 56,4 mhl et est venu à 2,8 pour cent avant 2019 sur une base biologique. Toutes les régions ont contribué à la croissance, en particulier l'Europe.

Le chiffre d'affaires net (beia) en Europe a augmenté de 46,1 pour cent de manière organique, avec un volume consolidé total en hausse de 16,9 pour cent, grâce à une reprise partielle du commerce, et une croissance du chiffre d'affaires net (beia) par hectolitre de 29,3 pour cent.

La région des Amériques a enregistré une croissance modeste, menée par le Brésil et le Mexique, malgré une baisse moyenne à un chiffre du volume de bière aux États-Unis.

L'Asie-Pacifique a renoué avec la croissance après le confinement au cours de la deuxième partie de l'année dernière. L'Afrique, le Moyen-Orient et l'Europe de l'Est ont poursuivi leur dynamique positive.

Le volume de bière haut de gamme a augmenté de 6,3 pour cent, porté par Heineken, qui a augmenté de 12,9 pour cent en volume.

Le volume hors bière, quant à lui, a diminué de 6,1 %.

À Amsterdam, les actions Heineken se négociaient à 93,22 euros, en hausse de 4,34 pour cent.

Mots-clés : Heineken NV, Amsterdam, Premier trimestre

Catégories populaires
3
13
7
0
Abonnez-vous à notre newsletter

Nous détestons également le spam